Chef invité en 1991

LancenSerge Lancen, talentueux compositeur français reconnu dans le monde entier est né à Paris le 5 novembre 1922. Il est mort en 2005.

Issu d'une famille de médecins, son père étant lui-même chef du service de rhumatologie à l'hôpital Saint Antoine à Paris, Serge Lancen a été touché dès son plus jeune âge par la musique en entendant sa mère qui était peintre, interpréter au piano des oeuvres classiques. Il se mit très vite au clavier et composa sa première oeuvre, une berceuse, à l'âge de quatre ans et demi. L'itinéraire de Serge Lancen est particulièrement éloquent.

Aprés des études extrêmement brillantes au Conservatoire supérieur de musique de Paris, dans les classes de Margueritte Long, Rose Lejour et Lazare Lévy pour le piano, de Noël Gallon, Henry Busser et Tony Aubin pour la composition dont il obtint un 1er prix en 1949. L'année suivante, une distinction de plus vient couronner son palmarès, Serge Lancen se voit décerner le deuxième grand prix de Rome avec la Cantate Bettina.
Pianiste concertiste à son retour de la Villa Médicis, il se livre à la composition, tout en enseignant l'improvisation et l'analyse musicale.

Son catalogue est très important avec plus de deux cents oeuvres éditées. Tous les genres sont abordés : musiques pour orchestre, concertante, de chambre, pour instruments, pièces légères pour la radio, des opéras, oratorios, choeurs, mélodies, de la musique religieuse et également de la musique de film.

Son oeuvre a été influencée par les classiques, mais aussi possède des affinités avec Gabriel Fauré, Claude Debussy et Maurice Ravel : clarté, équilibre, soucis de l'expression. Ses oeuvres parlent un langage agréable, elles reflètent sa forte personnalité avec une grande maîtrise de la technique, une grande richesse de la couleur de l'instrumentation, une éloquence irrésistible qui émerveille tous ceux qui se penchent sur son abondante production.

Serge Lancen a obtenu de nombreuses distinctions, prix de la communauté radiophonique de langue française, de l'Union européenne de radio diffusion, des éditions Peters et le grand prix de la musique symphonique légère de la Sacem, venues récompenser une oeuvre considérable qui, à n'en point douter, marquera son époque.

C'est en 1961 que Serge Lancen s'intéresse aux orchestres d'harmonie et sa première parution fut Manhattan Symphony pour laquelle il bénéficia de l'appui de son ami Désiré Dondeyne, à l'époque chef de la musique des Gardiens de la Paix, pour l'instrumentation ; c'est grâce à cette rencontre que le compositeur s'intéressa à ces formations musicales.
Toutes ses oeuvres sont éditées aux catalogues Molénaar, Robert Martin, Alphonse Leduc, Gérard Billaudot et Fuzeau. Certaines ont fait l'objet d'enregistrement.

Serge Lancen, amoureux de son art, nous a apporté des chefs-d'oeuvre d'élégance de la musique descriptive à la musique mystique. Ses compositions sont le reflet de sa personnalité : sérieux, humour, originalité. Sa réputation a largement franchi nos frontières. Sa musique pour orchestre d'harmonie lui a valu de siéger, en 1985, au comité de direction de la World Association for Symphonic Bands and Ensembles (WASBE) présente à travers le monde dans plus de cinquante pays.

Musicien à l'esprit respectueux des traditions, constamment à l'écoute des courants artistiques de son temps, il est, à sa manière, un pionnier.